Leasing Macron : une voiture électrique pour 100 € par mois

Emmanuel Macron avait fait du leasing social automobile une de ses mesures phares lors de la précédente élection présidentielle. Et il semblerait qu’il tiendra sa promesse : le budget 2023 inclura bien le « leasing Macron », un dispositif permettant de proposer à la location longue durée des voitures électriques pour 100 € par mois.

Le leasing Macron devrait faire son arrivée dans le budget 2023

Cette période de crise énergétique ne semble pas arrêter les plans d’électrification du parc automobile français. Le gouvernement compte bien mettre en place le fameux « leasing Macron » dès 2023. En d’autres termes, apparaîtra un dispositif permettant de proposer un véhicule électrique en location longue durée pour 100 € par mois.

Mais qui sera concerné par ce programme ? En juin dernier, Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition écologique, avait allégué que certains pourraient en bénéficier de manière « incontestable » : « ceux pour qui le véhicule est un outil de travail, comme les infirmières libérales, par exemple », et « ceux qui n’ont pas les moyens de passer à un véhicule propre parce qu’il est trop cher aujourd’hui sur le marché ».

Parmi les modèles éligibles à ce programme, on devrait retrouver la Dacia Spring, l’un des modèles électriques les moins chers du marché, la Peugeot e-208, la Renault Twingo E-tech ou encore la Fiat 500 électrique. D’autres modèles pourraient être éligibles dans les mois à venir, la nouvelle Renault 5 électrique notamment. De façon assez compréhensible, le gouvernement souhaite avant tout privilégier les constructeurs nationaux.

Un programme pour 100 000 voitures électriques à 100 € par mois

Idéalement, la mesure devrait financer 100 000 véhicules électriques par an. Le budget total prévu pour la mesure serait de 50 millions d’euros, soit 500 € par véhicule. Mais pour beaucoup, notamment les experts du secteur, cela n’est pas suffisant. Ce à quoi la ministre de la Transition écologique a récemment répondu : « Ces chiffrages, ils sont absolument préliminaires, ils sont le fruit du travail de la campagne, nous devons aujourd’hui associer l’ensemble des parties prenantes pour construire une proposition qui soit la plus adaptée ».

Il semblerait donc que ce budget soit réévalué et qu’il serait augmenté pour l’année 2024. D’ailleurs, cette aide sera cumulable avec les dispositifs déjà existants en place : prime à la conversion et bonus écologique. Ce sont d’ailleurs ces deux aides qui aideraient les foyers les plus modestes à fournir l’apport nécessaire au leasing du véhicule.

Donner accès à la voiture électrique… et aussi à la recharge ?

Donner accès à la voiture électrique à tous fait partie des plans du gouvernement. Mais qu’en est-il de la recharge, nécessaire au bon fonctionnement du véhicule ? Aujourd’hui, les points de recharge en itinérance ne sont pas une solution viable pour les foyers les plus modestes. La recharge à domicile reste la solution. Mais que faire quand il vous est impossible de faire installer une borne de recharge sur votre place de parking, malgré les aides ? Sans oublier qu’il n’est pas forcément simple de faire installer une borne en logement collectif.

Avec Yespark ReCharge, vous pouvez réaliser des économies pour votre recharge électrique ! En louant une place de parking équipée d’une borne de recharge, vous aurez accès 24h/27 et 7j/7 à votre borne privative dédiée et sécurisée. Notre offre facture le kWh à 0,35 € seulement !

Stuart x Yespark, un pas de plus vers la mobilité de demain.

À l’occasion de la Semaine Européenne de la mobilité, découvrez comment la collaboration entre Stuart et Yespark reflète le futur de la mobilité urbaine.

Électrification des flottes, logistique du dernier kilomètre, essor des mobilités douces, tous ces éléments font partie de la vision de Stuart, la plus grande flotte de coursiers indépendants géolocalisés.

Pour les accompagner dans leur développement au sein des grandes villes, Yespark est la base arrière de ces nouvelles mobilités. Grâce Yespark Recharge, apporte aux utilisateurs professionnels maillage, flexibilité et simplicité.

Venez découvrir ce partenariat en image : le parking de demain, pour les mobilités de demain. :flèche_droite_pointe_bas:

Découvrez notre campagne de rentrée 2022 !

Yespark prend la parole dans les rues de Paris pour promouvoir son service de location de parking au mois et sans engagement.

Sous la grisaille parisienne, les vacances et les cocotiers nous paraissent de plus en plus lointains. Et oui, qui dit rentrée, veut aussi dire retour du stress, des bouchons et des tours de quartier à la recherche d’une place de parking disponible.

Alors pour se sentir comme en été toute l’année, Yespark vous fait voir la vie en rose dans les bouchons grâce à sa campagne de notoriété Back to School 2022.

D’un côté, les fameux « cul-de-bus » vous font retrouver le sourire.

Quatre messages sous le signe du retour à la vie normale, notamment pour les deux-roues motorisés qui se voient désormais obligés de payer leur stationnement en voirie.

🦩 « Qui va à la place, perd sa place ? »

⛺️ « Adieu la tente, bonjour l’attente ? »

🎓 « Pas encore de place en fac, mais il a déjà sa place en face ? »

🏍 « Gardez l’esprit libre, et la place qui va avec. »

De l’autre côté, des coverings de taxis viennent mettre leur touche de rose sur les routes, et vous rappellent que louer un parking avec Yespark, est aussi simple que d’arrêter un taxi à Paris !

Pour couronner cette belle campagne, nous avons créé notre propre spot publicitaire.

Ce spot est diffusé sur les ondes des radios Ouï FM, RFM, FG Radio et Virgin Radio.

 » » »

Mais pas que ! Puisque notre spot sera également diffuser sur le podcast Dans la Boite à Gant, 1er podcast automobile français, animé et créé par Yann Delaplanque.

Pour découvrir le podcast, rendez-vous par ici : https://danslaboiteagants.fr/

En résumé, et parce que votre voiture aussi mérite sa place pour la rentrée, dîtes yesS au parking !

« Vous verez, même au boulot, ça vous fera des vacances ».

Baromètre Yespark 2022 – Le prix du stationnement mensuel augmente de 4 %

À l’occasion de la 21e semaine européenne de la mobilité, Yespark, spécialiste de la location de places de stationnement longue durée en France, publie son baromètre annuel de l’évolution du prix du stationnement en France.

Pour cette nouvelle édition du baromètre, Yespark a analysé les 60 000 places des 2 500 parkings qu’il commercialise à travers la France, et se penche sur les prix par ville, par région mais aussi par type de place (voiture, 2 Roues Motorisés). Si les évolutions sont inégales, il n’en demeure pas moins que le prix du stationnement a augmenté durant l’année précédente.

L’écart se resserre entre Paris et les grandes métropoles

Entre 2021 et 2022, le prix des places de stationnement en France a connu une hausse importante de 4,04 % pour s’établir à 61,38 € par mois en moyenne, contre 59 € auparavant.

En haut du classement, Paris reste indétrônable avec un prix mensuel moyen à 118,18 €, mais sa hausse reste modérée (+2,77 %). À titre de comparaison, c’est à Lyon qu’elle est la plus importante (+21,65 %). Viennent ensuite Montpellier (+20,45 %) et Marseille (+17,40 %), qui affichent également de fortes augmentations. A contrario, le stationnement peut être peu onéreux dans d’autres zones, particulièrement certaines villes moyennes : Saint-Etienne (34,33 €), Dijon (34,75 €), Orléans (35 €), Dunkerque (35 €), Le Mans (37,33 €)…

Mais comment expliquer de telles disparités ? Plusieurs facteurs sont à mettre en évidence. En premier lieu, les politiques des villes dans lesquelles le nombre de places disponibles en voirie est toujours plus réduit. Aujourd’hui, de nombreuses agglomérations font le choix de libérer l’espace public au profit de pistes cyclables et de zones piétonnes. L’objectif assumé de ces nombreuses villes est de démotoriser les ménages et de réduire la place de la voiture en centre-ville afin de mieux engager leur transition écologique. In fine, l’offre de place en ville se réduisant, les prix du stationnement dans les parkings augmentent.

Dans le Sud, une croissance démographique qui entraîne un boom des prix du stationnement 

Après avoir connu une forte baisse de son nombre d’habitants entre 1975 et 2000, Marseille redevient attractive. En 2019, sa population dépassait déjà les 870 000 habitants, soit environ 20 000 habitants de plus qu’en 2011. Et cette dynamique ne semble pas s’apaiser, bien au contraire. Ainsi, les infrastructures locales ne suffisent plus face à ce flux constant et une tension supplémentaire s’ajoute sur le stationnement.

En effet, les Français sont très enclins à vouloir déménager et quitter l’Île-de-France, en particulier depuis la crise sanitaire. Les nouvelles populations arrivant en province contribuent à l’augmentation du prix du stationnement, particulièrement dans le sud et en bord de mer. De facto, dans des villes moyennes telles qu’Aix-en-Provence (76 €), Hyères (82 €) ou Cannes (74 €), le prix pour une place de parking est très élevé.

Car, en faisant abstraction de l’exception francilienne (88,50 € par mois en moyenne), c’est dans la moitié sud de la France que le stationnement coûte le plus cher sur les places Yespark : SUD- PACA (83,04 €), Occitanie (72,21 €), Auvergne-Rhône-Alpes (68,22 €) et Nouvelle-Aquitaine (57,56 €). La hausse entre 2021 et 2022 est d’ailleurs de 13,07 % pour la région SUD-PACA.

Dans d’autres régions à la localisation différente, les prix du stationnement baissent. C’est par exemple le cas des Hauts-de-France (-28,45 %). Mais ici, une telle baisse s’explique notamment par la hausse du nombre de places Yespark à disposition dans la région.

Pas de surprise pour la petite couronne : prix de l’immobilier et du stationnement reste très fortement corrélés

L’Île-de-France restant la région où le stationnement est le plus onéreux, Yespark a décidé d’analyser le cas en plus en profondeur. Intuitivement, on peut penser que le prix du stationnement est fortement corrélé à celui de l’immobilier. Et cette intuition se révèle assez juste lorsqu’on se penche sur la situation francilienne. De fait, les villes où se garer coûte le plus cher se situent plutôt dans la petite couronne, dans la partie ouest et sud-est de la région parisienne.

On trouve en premier Saint-Mandé (151,69 € par mois), puis Neuilly-sur-Seine (133,88 €), Vincennes (118,78 €), ainsi que Boulogne-Billancourt (112,55 €). Toutes ces villes affichent un prix au m² dépassant la barre symbolique des 10 000 €. À Neuilly-sur-Seine et Saint-Mandé, l’immobilier y est même plus cher que dans la capitale !

À l’inverse, à l’Est de Paris, les villes où le stationnement est le moins cher affichent des prix de l’immobilier moins élevés relativement au marché francilien : Aulnay-sous-Bois (28,50 €), Sevran (34,25 €) et L’Île-Saint-Denis (35 €). Mais ces zones, que le projet du Grand Paris Express va dynamiser, risquent de voir leurs prix du stationnement augmenter d’ici à quelques années.

N.B. : Prix de l’immobilier indexé sur les données de Meilleurs Agents.

Taille de la place, type de véhicule, borne de recharge électrique… Qu’est-ce qui fait monter le prix de votre place de parking ?

Évidemment, l’emplacement d’une place n’est pas son seul critère de tarification. Sa taille peut notamment influer sur son prix. Ainsi, une place pour voiture (61 € par mois en moyenne) est plus onéreuse qu’une place pour deux-roues (31 €). Et parmi toutes les places Yespark à disposition, les places XXL* sont les plus chères, à 134,43 € par mois en moyenne.

Comment justifier un tel prix ? Aujourd’hui, les places XXL se font rares, sont difficiles à dénicher et les véhicules sont de plus en plus lourds et imposants. En outre, les véhicules très grand format comme certains SUV ne cessent de gagner en popularité, et ce malgré le combat mené par de nombreuses mairies pour les éloigner des centres-villes.

Côté équipements et sécurité, une place avec box (82 €) sera plus chère qu’une simple place en parking, couvert ou non. Les places équipées d’un stop park sont un peu plus onéreuses que les places standard : 66 €.

*Places de plus de 3m de largeur

Les parkings pour 2RM, nouvel enjeu du stationnement 

On peut enfin poser la question du stationnement pour les deux-roues motorisés (2RM). Aujourd’hui, leur prix est en moyenne presque deux fois moins élevé que celui du stationnement dédié aux voitures. Dans le détail, c’est à Strasbourg qu’elles sont les plus chères (76 €), puis à Toulouse (61,83 €). Pour l’instant, les prix à Paris et à Marseille restent peu élevés en comparaison : 43 € dans la Cité Phocéenne et à partir de 50 € dans la capitale.

Mais cette situation ne devrait pas perdurer.  Pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, la ville de Paris a instauré le stationnement payant pour les 2RM thermiques en septembre 2022, emboitant le pas à Vincennes et Charenton-le-Pont, villes précurseurs en petite couronne. D’autres villes pourraient suivre dans les années à venir. Une tension supplémentaire serait alors ajoutée sur le marché du stationnement des 2RM et on peut s’attendre à une certaine augmentation des prix. L’écart pourrait donc se resserrer !

Des places de parking à base de déchets de la culture d’huîtres !

dalle-parking-conchy-l-innov

Trois places de parking fabriquées à partir de déchets issus de la culture des huîtres ont été installée à Bourcefranc-Le-Chapus (17). Nommées “Conchy L’Innov”, elles ont été conçues par la start-up franc-comtoise Purple Alternative Surface.

Crédits photo : Purple Alternative Surface

Des dalles fabriquées à partir de déchets issus de l’ostréiculture

C’est une nouvelle innovation écologique de la part de Purple Alternative Surface. Ces places de parking Conchy L’Innov sont conçues à partir de déchets d’huîtres. Tout est fabriqué à partir de matières locales, la conchyliculture (ndlr : culture des coquillages) est très développée dans la région.

L’innovation a été pensée par le Comité régional conchylicole de Charente-Maritime et par la start-up Purple Alternative Surface, spécialisée dans la perméabilité des sols. L’enjeu était de taille : pour de nombreux ostréiculteurs, impossible de recycler leurs déchets produits par l’élevage des huîtres. De plus, les industriels ne veulent pas les récupérer parce que des morceaux d’algues et de coquilles les recouvrent. Il fallait donc trouver un moyen de recycler ces déchets !

L’enjeu environnemental du recyclage des déchets ostréicoles

Ainsi, au lieu d’être envoyées en déchetterie, faute d’un meilleur usage, les déchets sont broyés, réduits à l’état de poussière et mixés à une matière que l’entreprise n’a pas voulu dévoiler. Le tout est fondu et injecté dans un moule pour fabriquer des dalles en forme d’hexagone, qu’il ne reste plus qu’à assembler entre elles pour former la place de parking. Seulement deux heures suffisent pour installer une place !

D’un point de vue environnemental et du développement durable, c’est une avancée certaine. En effet, il faut 1,3 tonne de déchets pour installer 3 places de parking. De plus, cela permet aux ostréiculteurs de revendre leurs déchets et de percevoir un petit complément de revenus. Autre avantage : les dalles sont perméables, ce qui permet à l’eau de s’infiltrer dans les sols et évite le risque de crue et d’inondations, aujourd’hui toujours plus fréquentes en France.

“Aujourd’hui la France artificialise environ 20 mille hectares. Soit l’équivalent de la ville de Marseille. En face, l’Europe a fait passer une loi qui vise à arrêter de construire sans cesse et d’imperméabiliser les sols, on est fiers de participer à la transition écologique via la création de ce nouveau revêtement”, allègue Pierre Quinonero, co-fondateur de Purple Alternative Surface.

Yespark a de nouveaux locaux !

En 2022, le repaire de l’équipe se refait une beauté ! 

L’équipe va très bientôt accueillir son 100ème Yesparkeur ou Yesparkeuse !
Il était donc nécessaire de sortir des Sentier battus (ça tombe bien, c’est le nom de notre ancien quartier), pour un espace plus adapté et plus confortable.

Nous sommes très fiers de vous présenter notre nouvelle Yes-house ! 

Situés dans le quartier de Parmentier, ces nouveaux locaux nous offrent :

  • ⌨️ un grand open-space pour flexer nos offices au gré de notre humeur.
  • 🛋 un “beef space” cosy et bien équipé pour nous réunir dans les meilleures conditions, que ce soit sur place ou en remote, à l’occasion de notre réu hebdomadaire d’équipe.
  • 🥜 un coin cuisine où valsent ensemble snacks, et balles de baby-foot. 
  • 🍽 une grande mezzanine lumineuse pour nous permettre de déjeuner tous ensemble.
  • 📅 PLEIN de salles de réunions, parce qu’on ne va pas se mentir, il n’y a rien de mieux.
  • ☕️ des espaces de détente sous verrières, pour faire le plein de vitamine D en pause-café.

Et la cerise sur nos locaux ?

Afin d’y mettre la touche finale, nous avons convié le duo d’artiste Tito/Mulk à venir réaliser une œuvre personnalisée sur une toile de 5 m de long. 

🥒 Le nom de notre ancien QG, 🐝 Les animaux totem reliés à chacune de nos valeurs, 📱Notre télécommande numérique et ⚡️ borne de recharge électrique, 📅 ou encore, les différents rituels qui rythment notre semaine…voici certains des éléments que l’on peut retrouver dans cette fresque intitulée 

“Scale Up Baby !” 

Découvrez le making-of de notre fresque :

Merci à Tito/Mulk pour cette œuvre qui au quotidien nous rappelle qui nous sommes et vers où nous allons. 

Une totale lisibilité de vos consommations d’énergie grâce au suivi de consommation de Yespark ReCharge !

La recharge des véhicules électriques est un usage en effervescence mais encore balbutiant. Les automobilistes restent habitués aux pleins d’essence, et à obtenir à chaque fois un compte rendu de leur plein.

Pour ce qui est de la recharge électrique, la tâche peut s’avérer un poil plus complexe. Peut-être que le kWh vous parle moins que le litre d’essence ?

Voici un petit tableau pour comparer le mode de calcul de la consommation de votre voiture en énergie électrique ou en thermique (essence).

ÉlectriqueEssence
Électricité/carburant moyen pour 100 km parcourus15 kWh7L
Prix unitaire0.35€ le kWh
(Prix Yespark)
1,835 € le L
(SP95)
Coût pour 100 km5.25 €12.8 €

Aujourd’hui, grâce à Yespark ReCharge, la maison devient la nouvelle station d’essence : votre place de parking est équipée d’une borne de recharge privative.

Pas besoin de chercher une borne disponible dans la rue ou d’attendre votre tour, elle est directement disponible là où vous stationnez.

Pour simplifier la vie des utilisateurs de véhicule électrique, nous avons développé un système de suivi des consommations.

La borne de recharge présente sur votre place étant synchronisée avec nos serveurs, chaque fois que vous consommez, une information nous est envoyée et nous pouvons vous la restituer dans l’application mobile Yespark.

Il faut noter qu’avec un système de badge, vous seul pouvez recharger sur la borne. Aucun risque que quelqu’un se recharge à votre place, contrairement à une prise classique.

Pour l’utilisateur : un suivi simple et complet

Depuis son application mobile iPhone ou Android, vous pouvez donc consulter le détail des consommations sur la borne de recharge de votre place.

La disponibilité des informations est très rapide, ce qui permet de bien contrôler son budget.

Depuis votre compte web, il est également possible d’accéder à un suivi plus pratique pour ceux qui ont plusieurs places dans des parkings différents, ou encore d’exporter dans un tableur type Excel pour ceux qui veulent faire des statistiques.

Pour le propriétaire de parking : aucune gestion des charges

Côté propriétaire, toute la gestion des charges et la refacturation auprès de l’utilisateur est gérée par Yespark.

L’installation électrique étant faite sur un Point De Livraison dédié à Yespark, il n’y a pas de régularisation à effectuer auprès de la copropriété.

Cette solution est disponible pour les abonnés externes qui louent des places vacantes comme pour les résidents de l’immeuble.

Des profils d’utilisateurs différents

Nous commercialisons plusieurs centaines de bornes et nous avons distingué plusieurs profils d’utilisateurs.

Profil : petit rouleur
Distance mensuelle : environ 340 km/mois soit 50 kWh
Nombre de charges : environ 1 charge complète par mois
Profil : rouleur moyen
Distance mensuelle : entre 500 km et 1500 km/mois
Nombre de charges : entre 2 et 5 charges par mois
Profil : gros rouleur
Distance mensuelle : plus de 1500km/mois soit plus de 250 kWh consommés
Nombre de charges : plus de 5 charges

Envie d’en savoir plus sur notre offre et de découvrir les parkings déjà équipés proches de chez vous ? Consultez notre page de présentation Yespark ReCharge.