Confinement : comment demander un remboursement de son assurance voiture ?

Toutes les démarches pour avoir une remise sur son assurance voiture

Article mis à jour le 08/01/2021 à 10:29

En raison des deux confinements mis en place par l’Etat, tout d’abord du 10 mars au 11 mai, puis du 28 octobre au 15 décembre, l’utilisation de la voiture a été limitée cette année. Le mot d’ordre était de rester chez soi, ainsi se déplacer n’était que très rare : le télétravail étant de rigueur. Vous avez donc utilisé très peu votre voiture ou votre moto

Si vos déplacements ont été fortement réduits, alors selon le code des assurances : « l’assuré a droit en cas de diminution du risque en cours de contrat à une diminution du montant de la prime ». Il vous est donc possible de demander une baisse de votre prime d’assurance auto et moto. 


Comment demander une réduction sur son assurance voiture ? 

En raison du confinement, votre voiture n’a pas roulé, vous avez donc la possibilité de demander à votre assureur de baisser votre prime et de vous faire une réduction en raison de ces circonstances exceptionnelles.

L’association de consommateurs “UFC que choisir” a écrit un courrier tout prêt que vous pouvez envoyer à votre assureur pour demander une diminution de votre prime d’assurance : vous trouverez ce courrier en cliquant ici

Vous trouverez dans ce courrier toutes les dispositions nécessaire pour faire votre demande,  vous n’avez plus qu’à remplir vos informations personnelles : nom, prénom, adresse, numéro d'assuré, adresse de votre assurance et la votre, la ville et la date d'écriture du courrier. Cela vous prendra moins de 5 minutes, donc n’hésitez plus : faites la démarche. 

 

Résilier ou suspendre son assurance voiture pendant le confinement ? 



Il n’est pas possible de suspendre votre contrat d’assurance, en effet, un véhicule motorisé doit toujours être assuré. De même, vous ne pouvez résilier votre assurance voiture sauf si vous changez d’assureur et assurez par la suite votre véhicule. Pour rappel,  « Le fait, y compris par négligence, de mettre ou de maintenir en circulation un véhicule terrestre à moteur ainsi que ses remorques ou semi-remorques sans être couvert par une assurance garantissant sa responsabilité civile conformément aux dispositions de l’article L. 211-1 du code des assurances est puni de 3 750 euros d’amende ».

Plusieurs assureurs ont décidé de faire un geste commercial en raison de ces conditions si particulières. Cependant, si votre assureur n’a rien fait, c’est à vous de faire les démarches et de le contacter.

UFC que choisir a donc mené une enquête sur les montants que vous pouvez réclamer. En moyenne, si les automobilistes font tous une demande, ce serait près de 2 milliards d’euros qui peuvent être réclamés soit 50 € par voiture et 29 € par moto. Cette remise est principalement due à la diminution drastique du trafic et par conséquent des accidents corporels sur la route : on estime qu’il y a eu une baisse de 91% d’accidents de ce genre depuis le 17 mars. Pour les assureurs, ces accidents de la route sont les plus coûteux, ils ont donc pu faire une économie d’environ 2 milliards d’euros. 

 alt=




Voici ci-dessous un tableau qui résume les chiffres et les économies faites par les assurances : 

Estimation des prix 

-

Scénario reprise rapide

Scénario Médian

Scénario reprise lente

Economie pour les assureurs 

Economie sur les indemnisations (en millions)

- 1 367 €

- 1 804 €

- 2 261 €

Economie à redistribuer aux consommateurs

Baisse prime TTC (en millions)

- 1 696 €

- 2 339 €

- 2 807 €

Économie par véhicule

- 36 €

- 48 €

- 60 €

Économie en %

 - 7 %

-10 %

- 12 %

Économie par voiture 

- 38 €

- 50 €

- 63 €

Économie  par moto 

- 22 €

- 29 €

- 36 €

Source : Hypothèse de l’UFC que choisir 



En cas de diminution de l’assurance voiture : quels sont les risques pour l’assuré ? 

 alt=
Un sentiment d’injustice a grandi à la suite de la diffusion des chiffres. Nombreux sont les automobilistes à avoir trouvé cette situation injuste. Les propriétaires de voiture paient en moyenne 500 € par an pour assurer leur voiture dont ⅔ de ces revenus sont utilisés pour les accidents corporels.

La pandémie a donc profité aux assurances puisqu’ils n’y avait pas d’accidents corporels sur la route. Alors que les consommateurs ont été menés à rudes épreuves : perte de travail, diminution de leurs salaires ou toute autre situation possible, les revenus des ménages français ont pour la majorité baissé . Avec ce courrier, vous pouvez donc demander des remises et aider votre porte-monnaie. 





Votre assureur
peut-il refuser de vous rembourser ? 



En théorie, votre assureur ne peut refuser de vous rembourser une partie de votre assurance : cela dépend du type de contrat auquel vous avez souscrit. Rappelons qu’avec la loi Hamon, si votre contrat a plus d’un an, vous avez la possibilité de résilier votre contrat et d’en choisir une autre, par exemple un contrat avec peu de kilométrage, cela réduira votre coût de plusieurs dizaines d’euros.

Autre astuce : vous pouvez réduire vos frais d'assurance en supprimant certaines options qui ne vous sont pas utiles en temps de confinement, du moment que vous pensez à les réactiver lors du déconfinement. Il faut toutefois savoir que ces gestes ne pourront être calculés correctement qu’à la fin de l’année 2020 comme le dit Florence Lustaman : “Ce n’est qu’à la fin de l’année que nous pourrons juger de la réalité des accidents auto pour 2020. S’il se trouve que les primes perçues ont été supérieures aux sinistres payés, cela se répercutera sur les tarifs de l’année 2021". 

 

 alt=


Pour finir, 3 compagnies d’assurance ont déjà décidé de faire des gestes commerciaux à ses clients, par exemple la MAIF a reversé à ses assurés l’économie qu’elle a faite durant le premier confinement de printemps soit 100 millions d’euros. La Matmut gèle ses tarifs jusqu'à la fin de 2021 et la Macif a mis en place un service dédié pour étudier au cas par cas la situation de ses assurés.


Diminuer le prix de votre assurance : louer une place de parking


 alt=
Sachez que vous pouvez diminuer le prix de votre assurance si vous garez votre voiture dans un parking fermé et en souterrain. En effet, garer votre voiture dans un parking souterrain est par définition un lieu plus sécurisé que la voirie. En effet, lors du calcul du prix de votre assurance, le lieu de parcage compte pour ⅓ du prix.

Si vous louez une place de parking avec Yespark, vous pouvez économiser sur votre assurance alors n’oubliez pas de le signaler à votre assureur !  La location mensuelle d’une place de parking avec Yespark, vous permet de vous garer 24 h/24 dans un parking souterrain et sécurisé. Certains parkings ont un gardien qui veille au bon fonctionnement du parking, et il y a également de la vidéosurveillance.

N’hésitez pas à visiter les parkings, vous bénéficiez de 2 jours d’essai gratuit et vous êtes libre de changer de place ou de parking facilement depuis l’application Yespark.  



Si vous avez des questions concernant notre service de location de parking, n’hésitez pas à nous contacter à hello@yespark.fr